Het Chanson - Concertzender
Presentatie: Sylvester Hoogmoed
Chansons gekozen door: Tineke

Uitzending zaterdag 14 december 2013 21:00 - 22:00 uur



Van de CD Méditerranéen uit 1992



Je passe

Au poker
A la guerre
Je passe
Déserteur
Ou tricheur
Moi je passe

De châteaux en Espagne
En pays de Cocagne
Je ne sais
Ou je vais
Je passé

Aux idées
Ou aux dés
Je passe
Joue sans moi
Ce coup là
Moi je passe

De châteaux en Espagne
En pays de Cocagne
Je ne sais
Ou je vais
Je passe

Feu follet
Envolé
Je passe
Mes chansons
Resteront
Moi je passe

De châteaux en Espagne
En pays de Cocagne
Je ne sais
Où je vais
Je passe

Emigrant
Fils du vent
Je passe
Spectateur
Ou acteur
Je passe

De châteaux en Espagne
En pays de Cocagne
Je ne sais
Ou je vais
Je passé

De concerten van de laatste jaren begon Moustaki vaak met het chanson “Je passe”

*


Van de CD Odéon uit 2003




Éphémère éternité

Une éphémère éternité
Moment de grâce et de beauté
Une rencontre où chaque instant
Dure jusqu’à la fin des temps

Une éphémère éternité
dans la plus douce volupté
Sans rien avant sans rien après
Sans espérance ni regret

Pour la promesse du plaisir
Pour la caresse d’un sourire
Et pour s’aimer sans se le dire
Pour n’avoir jamais à mentir

Une éphémère éternité
D’une tendre complicité
Une éphémère histoire d’amour
Que l’on invente au jour le jour

Une éphémère éternité
Dans la même lascivité
A quelques pas du paradis
Sans tabous et sans interdit

Une oasis que l’on partage
Où l’on se perd dans des mirages
Le cœur et l’âme ensoleillés
Et tous les sens émerveillés

Une éphémère éternité
Moment de grâce et de beauté
Une rencontre où chaque instant
Dure jusqu’à la fin des temps

Une éphémère éternité
Qu’elle vient parfois m’accorder
Avant de traverser Paris
Pour retourner chez son mari

Moustaki heeft zijn boek uit 2013 dezelfde titel meegegeven

klik op de afbeelding / cliquez sur l'image


*

Van de single uit 1966 (in beperkte oplage uitgebracht op verzamel CD in1997)



Dire qu’il faudra mourir un jour

Dir' qu'il faudra mourir un jour,
Quitter sa vie et ses amours,
Dire qu'il faudra laisser tout ça
Pour Dieu sait quel au-delà.

Refrain

Dir' qu'il faudra mourir un jour. {2x}
C'est dur à penser, il faut bien le dire.

Dir' qu'il faudra rester tout seul
Dans la tristesse d'un linceul
Sans une fille pour la nuit,
Sans une goutte de whisky.

Refrain

Dir' qu'il faudra, bon gré mal gré,
Finir dans d'éternels regrets,
Moi qui voudrais plus d'une vie
Pour passer toutes mes envies.

Refrain

Dir' qu'il faudra mourir d'ennui
En enfer ou en paradis,
Passer toute une éternité
Sans jamais pouvoir s'évader

Refrain

Dir' qu'il faudra mourir encor,
Moi qui suis souvent déjà mort,
Oui mort d'amour et de plaisir.
De quoi pourrais-je mieux mourir?

Dir' qu'il faudra mourir un jour,
C'est dur à penser, mon amour.

*


Van de LP MOUSTAKI uit 1981 met op de hoes een tekening van Fassianos

Video met Fassianos: http://www.youtube.com/watch?v=TF7vukR7Uw4
Alle nummers van deze LP zijn terug te vinden op de integrale (10 CD Box) uit 2002



La vieillesse

Où et quand viendra-t-elle et comment sera-t-elle
En robe de velours ou vêtue de dentelle
Chargée de nostalgie ou porteuse d'ivresse
La vieillesse

Deviendrai-je un vieux singe un vieux fou un vieux con
Mandarin sclérosé radoteur ou bougon
Ou m'accordera-t-elle un peu de sa sagesse
La vieillesse

Viendra-t-elle comme une amie
Comme une dame aux cheveux blancs
À l'air paisible et souriant
Qui viendrait partager mes nuits
Ou comme l'ultime adversaire
Celle qui reste à vaincre encore
Avant de rencontrer la mort
Et de s'endormir sous la terre

Où et quand viendra-t-elle et comment sera-t-elle
En robe de velours ou vêtue de dentelle
Chargée de nostalgie ou porteuse d'ivresse
La vieillesse

Fera-t-elle de moi un sinistre dévot
Préoccupé de Dieu beaucoup plus qu'il ne faut
Ou me donnera-t-elle droit à la paresse
La vieillesse

Serai-je comme un arbre sec
Qui semble défier le temps
Et qui supporte bravement
Des coups de hache des coups de bec
ou le vieux beau qui vieillit mal
Et regarde avec inquiétude
Son beau crâne qui se dénude
Et ses dents qui se font la malle

Où et quand viendra-t-elle et comment sera-t-elle
En robe de velours ou vêtue de dentelle
Chargée de nostalgie ou porteuse d'ivresse
La vieillesse

Je dis qu'il est trop tôt
Mais je sais qu'il est tard
Je veux être un vieil homme
Sans être un vieillard
Et vivre chaque instant
Tout le temps que me laisse

La jeunesse


*

Van dezelfde LP als hieboven



Chante ta nostalgie

Chante ta nostalgie
Au lieu de ne rien dire
De chercher à mentir
Avec un faux sourire
Chante ta nostalgie
Au lieu de ne rien faire
Figé devant un verre
D'une eau-de-vie amère
Chante ta nostalgie
Laisse venir tes pleurs
Laisse aller ta douleur
Fais taire ta pudeur
Chante ta nostalgie
Surtout si tu es seul
À te faire une gueule
Plus triste qu'un linceul

Il suffit d'une guitare ou d'un accordéon
Et d'avoir en mémoire
Un p'tit bout de chanson

Chante ta nostalgie
Avant qu'elle te bouffe
Avant qu'elle n'étouffe
Jusqu'à tes derniers cris
Chante ta nostalgie
Comme on dit une prière
Pour sortir de l'enfer
De la mélancolie
Chante ta nostalgie
Et bois à la santé
De celle qui t'a quitté
De ceux qui t'ont trahi
Chante ta nostalgie
Même si tu te plantes
Même si tu inventes
Même si tu oublies

Il suffit d'une guitare ou d'un accordéon
Et d'avoir en mémoire
Un p'tit bout de chanson

Chante ta nostalgie
On se ressemble un peu
Toi et moi ça fait deux
Et ça se multiplie
Chante ta nostalgie
Je chanterai la mienne
Avec un peu de veine
On se sera compris
Chante ta nostalgie
Hurle-la comme un sourd
À la mort à l'amour
Qui nous réconcilie
Chante ta nostalgie
Pour ne pas en mourir
Et pour pouvoir en rire
Et pour rester en vie

Il suffit d'une guitare ou d'un accordéon
Et d'avoir en mémoire
Un p'tit bout de chanson


*

Van de LP LIVE 1975 (opname van Bobino 1974)
Op deze LP wordt Moustaki begeleid door Jorge Arena et Gérald Jouannot (percussie), Jean Cohen-Solal (fluit), Bunny Brunel (bas), Fabien (gitaar) en Marta Contreras en Arleta (zang)




Speciaal voor Marcelle, de zus van Georges Moustaki, staat dit nummer op de speellijst.
Marcelle Moustaki laat weten dat Grand-père haar lievelingslied is.
De andere 2 chansons van haar broer die zij het liefst hoort zijn “Sorellina”  (2008, speciaal voor haar geschreven) en “Le facteur” (1964)


Grand-père

C'est pour toi que je joue, grand-père, c'est pour toi.
Tous les autres m'écoutent, mais toi, tu m'entends.
On est du même bois, on est du même sang
Et je porte ton nom et tu es un peu moi,
Exilé de Corfou et de Constantinople,
Ulysse qui jamais ne revint sur ses pas.
Je suis de ton pays, métèque comme toi,
Un enfant de l'enfant qui te fit Pénélope.
Tu étais déjà vieux quand je venais de naître,
Arrivé juste à temps pour prendre le relais
Et je finirai bien un jour par ressembler
A la photo ou tu as posé en ancêtre.

C'est pour toi que je joue, grand-père, c'est pour toi
Que je glisse mes doigts le long de mes six cordes
Pour réveiller un air tranquille et monocorde.
C'est tout ce que je sais faire de mes dix doigts,
Maître en oisiveté, expert en braconnage.
Comme toi, j'ai vécu à l'ombre des bateaux
Et pour faire un festin, je volais les oiseaux
Que le vent de la mer me ramenait du large.
Comme toi, j'ai connu les filles et les rêves,
Buvant à chaque source que je rencontrais
Mais sans être jamais vraiment désaltéré,
Sans jamais être las de répandre ma sève.

C'est pour toi que je joue, grand-père, c'est pour toi,
Pour remettre au présent tout ce qui s'est passé
Depuis que je ne parle plus que le français
Et j'écris des chansons que tu ne comprends pas.
Tous les autres m'entourent mais toi tu m'attends.
Même si tu es loin dans l'espace et le temps,
Quand il faudra mourir, on se retrouvera.

*


Van de CD Odéon (2003)



Je m’en irai un jour (peut être)

Je m’en airai un jour peut-être
Que je n’aurai plus rien à faire
Je fermerai portes et fenêtres
Pour me protéger de l’hiver

Et je boirai un dernier verre
Bien calé au fond de mon lit
Pour m’enivrer au paradis
Ou me rafraîchir en enfer

Ma femme si elle est d’accord
Viendra éteindre les lumières
Et à l’ombre de mes paupières
Je pourrai rêver de son corps

Mes enfants auront pris le large
Pour aller vivre à leur manière
Adieu les enfants bon courage
Prenez bien soin de cette terre

Où j’ai parfois beaucoup souffert
Beaucoup aimé ri et dansé
Je m’en irai sans être lassé
De tous les plaisirs qu’elle m’a offert

Je fermerai portes et fenêtres
Pour me protéger de l’hiver

*


Dit is een bijzondere opname
Het is een fragment van een radiostranscriptie op LP van de uitzending “Hey what’s new” door
The French Broadcasting System in North America daterend van ongeveer 1972
De presentator vermeldt dat dit chanson speciaal voor zijn dochter Pia Moustaki is geschreven




17 ans

Dix sept ans, une femme, une enfant
Qui ne sait rien encore et découvre son corps
Que le soleil enivre et que la nuit délivre.

Dix sept ans, un sourire innocent,
Et le regard docile sous un rideau de cils,
Mais une faim de loup et une soif de tout.
Dix sept ans, des seins de satin blanc
Semblent narguer le vent de leur charme insolent.

Dix sept ans, et prendre encore le temps,
Le temps de refuser le monde organise
Et faire à l'heure présente un aujourd'hui qui chante.
Dix sept ans, et vivre à chaque instant
Ses caprices d'enfant, ses désirs exigeants.

Dix sept ans, j'étais adolescent
Et je le suis encore en découvrant ton corps
Comme un fruit éclaté, comme un cri révolté.
Dix sept ans, déjà, dix sept ans, tu n'as
Que dix sept ans, mon amour, mon enfant.

*


Van de CD Presqu’en solo
opgenomen op 27 november 2000 in de Philharmonie van Berlijn
Georges Moustaki: zang en gitaar
Toninho do Carmo: gitaar




Il est trop tard

Pendant que je dormais, pendant que je rêvais
Les aiguilles ont tourné, il est trop tard
Mon enfance est si loin, il est déjà demain
Passe passe le temps, il n'y en a plus pour très longtemps

Pendant que je t'aimais, pendant que je t'avais
L'amour s'en est allé, il est trop tard
Tu étais si jolie, je suis seul dans mon lit
Passe passe le temps, il n'y en a plus pour très longtemps

Pendant que je chantais ma chère liberté
D'autres l'ont enchaînée, il est trop tard
Certains se sont battus, moi je n'ai jamais su
Passe passe le temps, il n'y en a plus pour très longtemps

Pourtant je vis toujours, pourtant je fais l'amour
M'arrive même de chanter sur ma guitare
Pour l'enfant que j'étais, pour l'enfant que j'ai fait
Passe passe le temps, il n'y en a plus pour très longtemps

Pendant que je chantais, pendais que je t'aimais
Pendant que je rêvais il était encore temps

*

Van de LP Moustaki au Dejazet uit 1988 (is ook op CD verschenen)
Het hoesontwerp is van de hand van Georges Moustaki zelf
Dit is een live optreden in theater Dejazet, opgenomen in december 1987
zang: Georges Moustaki en Marta Contreras



Dit chanson is uitgekozen omdat het een lievelingsnummer is van een vriendin van de familie


Le temps de vivre

Nous prendrons le temps de vivre
D'être libres, mon amour
Sans projets et sans habitudes
Nous pourrons rêver notre vie

Viens, je suis là, je n'attends que toi
Tout est possible, tout est permis

Viens, écoute ces mots qui vibrant
Sur les murs du mois de mai
Ils nous disent la certitude
Que tout peut changer un jour

Viens, je suis là, je n'attends que toi
Tout est possible, tout est permis

Nous prendrons le temps de vivre
D'être libres, mon amour
Sans projets et sans habitudes
Nous pourrons rêver notre vie

Deze muziek werd oorspronkelijk voor de gelijknamige film geschreven (1969)
Wil je meer over de film weten:
http://www.moustaki.nl/Films/Le%20temps%20de%20vivre.html

*

Van de LP Moustaki uit 1986 (ook op CD verschenen)
Een chanson van Moustaki, arrangement R. Galliano en met Maxime Le Forestier en Gaelan Delanoë (chant)



Un jour tu es parti

Un jour tu es parti sous terre ou dans le ciel
Pour goûter au repos que l'on dit éternel
Rejoindre les copains qui t'avaient precede
Et courtiser les muses de l'autre côté

Et nous sommes restés gros-jean comme devant
Nous tous qui nous sentions pareils à des enfants
Qui auraient grandi à l'ombre de ta moustache
Tu nous avais appris à crier "mort aux vaches"
Sur un air de guitare et sans mâcher les mots
Mais aussi à être bons pour les animaux

Au bord de notre mère Méditerranée
Tu reposes là où jadis tu étais né
Mais je soupçonne que tu ne dors que d'un œil
Pour regarder passer quelque vestale en deuil
Que le vent déshabille d'un geste fripon
Comme pour te montrer l'envers de ses jupons

Ils ont fait ton éloge et célébré tes vers
Ils ont failli te faire porter l'habit vert
Et à titre posthume ils sont encor capables
De faire de toi un poète respectable
Toi qui ne respectais pas grand-chose avoue le
Et suivait simplement une autre route qu'eux

Un jour tu es parti sous terre ou dans le ciel
Pour goûter au repos que l'on dit eternal
Rejoindre les copains qui t'avaient precede
Et courtiser les muses de l'autre côté

Voilà, que moi aussi je viens faire un discourse
Pardonne moi de ne pas le faire plus court
Et si tu peux m'entendre depuis l'au-delà
Continue je t'en prie de nous donner le "la"
Raconte nous comment ça se passe là-bas
Si tu t'y plais au point de n'en revenir pas

Un jour tu es parti sous terre ou dans le ciel
Pour goûter au repos que l'on dit eternal
Rejoindre les copains qui t'avaient precede
Et courtiser les muses de l'autre côté

*


Van de LP Moustaki Déclaration uit 1974 (later ook op CD verschenen)




Ballade pour 5 instruments

Pour faire pleurer Margot
Pour faire danser grand-mère
Pour faire chanter les mots
De ma chanson douce amère
Laisse glisser ton archet
Le long de la chanterelle
Donne-moi le la cache
Dans l'âme du violoncello

Oh la flûte emmène-moi
Sur les rivages de Grèce
Là-bas elle était en bois
Et son chant plein d'allégresse
Oh la flûte pardonne-moi
Si je deviens nostalgique
Si je divague parfois
En écoutant ta musique

Posée contre ton épaule
Ton amie la contrebasse
Joue discrètement son rôle
Discrètement efficace
Je ne sais qui soutient l'autre
De l'homme et de l'instrument
Unis comme deux apôtres
Ou peut-être deux amants

Et sur les rythmes du coeur
Les tambourins les crotales
Font revivre les couleurs
De mon Afrique natale
Réveille-moi aux accents
Des pays que je visite
De ma vie qui va dansant
De ma vie qui va trop vite

Et je voudrais rendre aussi
Un hommage à ma guitare
Mon inséparable outil
Qui partage mon histoire
Qui m'aide à trouver les mots
De la chanson douce amère
Qui a fait pleurer Margot
Qui a célébré grand-père

*


Van de 45t vinyl Moustaki Bahia/Cantique uit 1977



Bahia
(Georges Moustaki / Mario Lima)

Bahia des pêcheurs des marins
Bahia des filles du port
Bahia de tous les saints
Bahia de Saint-Salvador

C'est là qu'un beau jour a commencé le Brésil
Et sa première capitale
C'est là que l'Afrique vit encore en exil
Et parle la langue du Portugal

Bahia des pêcheurs des marins
Bahia des filles du port
Bahia de tous les saints
Bahia de Saint-Salvador

C'est là que les hommes savent encore se batter
A pieds nus ou à mains nues ou au couteau
Pour les beaux yeux d'une jolie mulâtre
Au risque d'y laisser la peau

Bahia des pêcheurs des marins
Bahia des filles du port
Bahia de tous les saints
Bahia de Saint-Salvador

J'ai écouté chanter les fils de Gandhi
J'ai vu danser les filles de Xango
C'est là que j'ai retrouvé le paradis
Du côté de chez Jorge Amado

Bahia des pêcheurs des marins
Bahia des filles du port
Bahia de tous les saints
Bahia de Saint-Salvador

Comme ma chanson n'était pas terminée
Je l'ai emportée avec moi
Je reviendrai un jour te la fredonner
Sur la plage d'Itapoa

Bahia des pêcheurs des marins
Bahia des filles du port
Bahia de tous les saints
Bahia de Saint-Salvador

*

Van een al eerder genoemde LP uit 1981 met de groene tekening van Fassianos



Balancé

J'sais pas danser pas danser
Ni m'balancer m'balancer
Ça me fatigue de me trémousser
J'sais pas danser pas danser

Cherche un autre partenaire
Trouve un autre cavalier
Moi je ne suis pas une bonne affaire
Je te marcherais sur les pieds

J'sais pas danser pas danser
Ni m'balancer m'balancer
Ça me fatigue de me trémousser
J'sais pas danser pas danser

Cette chanson brésilienne
Me donne envie de bouger
Me voilà pris d'une audace soudaine
Mais mon corps reste figé

J'sais pas danser pas danser
Ni m'balancer m'balancer
Ça me fatigue de me trémousser
J'sais pas danser pas danser

Mais si jamais tu proposes
D'autres ébats d'autres jeux
Alors ce n'est plus du tout la même chose
Je te suivrai où tu veux

J'sais pas danser pas danser
Ni m'balancer m'balancer
Ça me fatigue de me trémousser
J'sais pas danser pas danser

*


Van de LP uit 1975 (later ook op CD verschenen)




La philosophie –Batucada

C'est une jolie bande de joyeux fêtards
Qui se couchent à l'aurore et se lèvent très tard
Ne pensant qu'à aimer ou jouer de la guitare
Ils n'ont dans la vie que cette philosophie

Nous avons toute la vie pour nous amuser
Nous avons toute la mort pour nous reposer
Nous avons toute la vie pour nous amuser
Nous avons toute la mort pour nous reposer

Ils ne font rien de plus que fêter chaque instant
Saluer la pleine lune, célébrer le printemps
Si bien que pour travailler ils n'ont plus guère le temps
Ils n'ont dans la vie que cette philosophie

Nous avons toute la vie pour nous amuser
Nous avons toute la mort pour nous reposer
Nous avons toute la vie pour nous amuser
Nous avons toute la mort pour nous reposer

Et je me reconnais en eux assez souvent
Comme eux je gaspille ma vie à tous les vents
Et je me dis qu'ils sont mes frères ou mes enfants
Ils n'ont dans la vie que cette philosophie

Nous avons toute la vie pour nous amuser
Nous avons toute la mort pour nous reposer
Nous avons toute la vie pour nous amuser
Nous avons toute la mort pour nous reposer

S'ils passent parmi vous, regardez-les bien vivre
Et comme eux soyez fous, et comme eux soyez ivres
Car leur seule folie, c'est vouloir être libres
Ils n'ont dans la vie que cette philosophie

Nous avons toute la vie pour nous amuser
Nous avons toute la mort pour nous reposer
Nous avons toute la vie pour nous amuser
Nous avons toute la mort pour nous reposer

Ils vieilliront aussi qu'ils restent ce qu'ils sont
Des viveurs d'utopie aux étranges façons
Des amants, des poètes, des faiseurs de chansons
Ils n'ont dans la vie que cette philosophie

Nous avons toute la vie pour nous amuser
Nous avons toute la mort pour nous reposer
Nous avons toute la vie pour nous amuser
Nous avons toute la mort pour nous reposer